> Licata - Licata
Licata

 

Sur la côte est de Agrigente à environ 45 km on arrive à Licata, port commercial  et destination idéale pour ceux qui sont à la recherche de la mer propre, de beaux paysages, de l'art, de l'histoire, des parfums et des saveurs méditerranéennes.

Terre de la civilisation antique,  documenté par les découvertes archéologiques relatives à une période de temps prolongée qui vient du paléolithique à la période hellénistique-romain.

La situation géographique favorable et la proximité de la mer, ont approché plusieurs peuples.

Plusieurs théories sur l'origine du centre historique. L'opinion dominante est pose la naissance de Licat au 282 av. JC. par le Finzia, tyran d'Agrigente qui une fois vaincu Gela, conduisait les survivants dans la nouvelle ville.

Même avant les Grecs, entre le XIIe et le VIIIe siècle,  à l'âge de bronze, le territoire de Licata a été habité par les Phéniciens, comme est documenté par le pièces archéologiques, les inscription epigraphiques. Après la présence grecque, a subi la domination de nombreuses autres peuplese qui, ont conquis la Sicile et on déterminé son chemin historique: les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands, les Souabes, les Angevins, les Aragonais, les Castillans, les Espagnol,les Sabaudi, les Bourbon .

 

 Itinéraire Art nouveau

Licata, identifié et connu comme la ville de l'Art nouveau offre à ses visiteurs  nombreux monuments, de somptueuses villas et des décorations précieuses gardés sur son territoire.

Place Progresso,cœur de Licata,est la vitrine plus représentative de l'Art nouveau dans la ville. Le monument symbole  est Palazzo di Città, avec  la tour de l'horloge. Conçu au début du '900 par le représentant le plus importand de l'Art nouveau sicilienne, l'architecte Ernesto Basile, achevé en 1942, il est devenu lede  siège  la mairie.
Le  Palace Città est valorisé par la présence de deux autres bâtiments prestigieux du même style, palazzo Verderame Navarra et palazzo Arturo Verderame ce dernier richement décorés et décoré de fresques. Autre bâtiment de prestige:palazzo Re-Grillo et le  Teatro Re.

Aussi charmant le Parco  delle Ville Liberty, de maisons belles, élégantes et gracieuses construisirent au début du '900, par les nobles et les bourgeois de l'époque, enrichis avec le développement du commerce de soufre et par les activités portuaires. Les villas, conçues par Filippo Re Grillo, un élève de Ernesto Basile, sont décorées avec des fresques, florales du peintre de Palerme, Salvatore Gregorietti.

Itinéraire culturel religieux

Itinéraire passionnant qui serpente à travers les rues, ruelles, les escaliers, dans le centre de Licata, parsemée de nombreuses églises et par des d'œuvres d'art remarquables.

Première étape, Chiesa di San Francesco, témoin exemplaire du baroque sicilien. A l'intérieur,on peut admirer une réalisation rare et précieux de la sculpture sur bois qui orne la chapelle du XVIIe siècle de l'Immaculée , avec une sculpture centrale de la même façan que la Vergine Assunta.

Santa Maria La Nuova ( Duomo ), consacrée et inauguré en 1508, il a été construit au même temps de l'expansion démographique de la ville, pour équipé les fidèles d'une cathédrale plus spacieuse et imposante de la vielle Santa Maria La Vetere. La cathédrale, divisé en trois nefs en style Renaissance, est décoré avec  de fresques, de peintures, de sculptures, de statues et de panneaux en bois. De telle magnificence se distingue parmi tous la chapelle du Christ noir avec l'imosant crucifix, qui capte l'attention du visiteurs. 

Près de l'église Chiesa S. Angelo. Symbole  de la ville qui accueille les reliques du Saint Patron. Construit sur le site du martyre du saint, la première référence de son existence remonte en 1308. D'une valeur significative le patrimoine artistique conservé à l'intérieur: peintures du '600, Sant'Angelo en extase, le martyre de Sant'Angelo , la peinture de l'Ecce Homo et quelques statues en bois du '700 reproduisant figures sacrées. Mais l'intérêt du visiteur est attiré par la chapelle primitive de Sant'Angelo, sur le côté gauche de la nef, dans lequel, situé au milieu des tableaux de valeur du '700, brille l'urne d'argent, richement étagé, qui accueille les reliques du Saint Patron. La chapelle est bordé par un portail artistique du 1680.

Mérite également une visite le couvent adjacent du XVIIe siècle, avec  son  cloître restaurée  qui attire les yeux, l'esprit et l'âme.

Près du monastère est l'Eglise de S.S. Salvatore siège de l'homonyme Confrérie qui fascine les visiteurs et les fidèles avec la séquence de peintures reproduisant des épisodes du Nouveau Testament.

 Un peu plus loin, l'église de San Domenico. En style Baroque est inclusive de l'homonyme couvent. A l'intérieur il y a deux tableaux du 1600 du peintre florentin Filippo Paladini: saint Antoine abbé et les histoires de sa vie. L'autre du 1611 montre la Trinité et les Saints.

 
 
La prochaine visite est à l'église-Couvent del Carmine. Affecte directement les yeux et va droit au cœur  la vue de la façade  baroque du Convento del Carmine. D'origine médiévale, la structure du monastère a été construit entre le XIIIe et le XIVe siècle, a été rénové à plusieurs reprises. Dans le '700 a été réalisé le portail, impressionnant et sophistiqué, améliore l'ensemble du complexe et le caractérise comme l'un des monuments les plus représentatifs de Licata.
 
Loin de la ville, dispersés parmi le sentiers perchés sur la colline, il y a nombreuses églises dont la visite est accompagnée par l'expérience d'une promenade bucolique, rafraîchissant le corps et l'âme. L'église Chiesa Madonna di Pompei  du XVe siècle est situé sur une place avec vue sur la ville et la mer. De petite taille avec un simple schéma architectural, il y a un tableau de la Madonna del Rosario col Bambino e Santi du 1897 du peintere Giovanni Cammarata. Plus en bas, l'église Chiesa Rupestre Bizantina, près du cimetière des Capucins. Construite dans la roche est aussi intéressant pour le panorama évocateur qui donne la vision de l'un des plus beaux endroits de la province d'Agrigente.

 

Itinéraire archéologique 

Le patrimoine archéologique de Licata est surprenant et d' haut valeur, plein de charme, plein de témoignages et des empreintes indélébiles qui évoquentl'histoire de cette ville.

 Castel Sant’Angelo, forteresse du XVIIe siècle, construit par les Espagnols sur la montagne pour  garde le fleuve Salso, la côte et les littoral de Licata.

 

Le bourgs

Les caractéristiquees bourgs pittoresques qui ont marqué le chemin de la civilisation, la structure urbaine, le panorama de Licata et qui ont survécu, tout en conservant leur attrait au fil du temps

Borgo San Paolo:  le nom du site est due à la présence de citoyens de Malte qui en 1565, pour s'échapper à l'attaque des marins turcs, se réfugiaient dans Licata et, suite à une nouvelle immigration en 1645 ont donné naissance au premier bourg "hors les murs" qui, construit sur les pentes du nord-est du Monte Sant'Angelo, a été dédiée à Saint Paul, le patron de Malte. L'architecture et la planification urbaine du quartier "Maltese" de Saint-Paul est facilement identifiable et agréablement accessible aux visiteurs.

La deuxième étape est à Bourg Marina. obligatoire la visite de ce bourg pittoresque qui, se regarder dans le miroir dans la mer de Licata, accueille les visiteurs dans un profonde harmonie  qui arrive au coeut. La route entre les ruelles,les rues étroites et, coins charmants, des cours, des poutres, nous plonge dans une atmosphère riche en histoire et culture. D'origine arabe, le bourg a vu, pendant le Moyen Age, l'expansion économique de Licata, relié au commerce des grains et l'importance du port.

 A proximité, un rappel que nous ne devons pas rater: la visite aux chantiers navals. Lieu de la fatigue et de charme irrésistible, vante une tradition très ancienne. Leur origine remonte au IVe siècle av JC lorsque les premiers bateaux sont arrivés à Licata.

 

Le Littoral - Mer et Plages            

Le territoire de Licata a environ 20 km de côtes très hétérogène, caractérisé par les larges plages de sable à l'est de la ville, de hautes falaises, anses, des plages de cailloux et étendues de sable à l'ouest.

Un paysage de la réalité de la beauté rare et unique qui, avec la mer cristalline, l'air pur, les belles vues panoramiques font de Licata une attraction touristique très intéressant.

Les plages les plus fréquentés: Playa, Mollarella e Poliscia, très populaire, sont de sable sablonneux et servi par efficaces installations de baignade.

D'une beauté particulière, suit, Marianello, dessous une colline d'argile marquée par l'action érosive de la météo qui, a donné forme à des éscaliers, les  “timpe” , une merveille de la nature qui se présente dans toute sa splendeur et qui reste dans la mémoire.

 

Riche de charme solitaire, la plage de Nicolizia,, renforcée par le côté arrière avec la végétation méditerranéenne. Typique, le “balatazze”: des roches plates qui émergent de l'eau claire et manifeste la beauté de la nature imaginative.

Entre Nicolizia et Marianello il y a l'anse, le Colonne recouvert de caillous et l'eau peu profonde. Un coin de paradis avec de paysages spectaculaires qui vous ramène dans le temps, non seulement métaphoriquement, si à l'âge du cuivre sont attribués les découvertes dans ce lieu qui sont et exposésau  Musée archéologique de Licata. Surprenantest l'itinéraire archéologique qui rappelle le passé de la ville de Licata et  satisfait la curiosité culturelle des visiteurs à la recherche d'émotions fortes.

 

En plus, la plage Torre San Nicola, l’isolotto di San Nicola, la plage Giummarella, la plage Pisciotto, et Torre di Gaffe. Torre di Gaffe, est la plage à la frontière entre Licata et Palma di Montechiaro. Un bijou de sable doré exposée aux vents qui attirent les surfeurs et kitesurfeurs par toutes les régions de la Sicile. Baignée par les eaux turquoise de la mer claire est réputé et recherché pour son paysage pittoresque spectaculaire.(En savoir plus)

 

Il Porto Turistico - Marina di Cala del Sole

 

"Marina di Cala del Sole" le nouveau port moderne de Licata. Situé au centre de la Méditerranée, il est la base idéale pour ceux qui font la route vers les îles de Malte, Gozo, Pantelleria, Lampedusa, Linosa, Egadi, ou l'Espagne, la Grèce, la Turquie et l'Afrique du Nord. Avec plus de 1500 places pour les bateaux jusqu'à 70 mètres, dans un bassin avec des services excellents, Marina di Cala del Sole est un système intégré entre la mer, water-front et ses environs: La marina est pleine d'espaces verts, piétons et pistes cyclables, avec des zones commerçantes  et de divertissement, deux villages résidentiels où acheter ou louer une maison, le tout à quelques mètres de l'historique baroque Licata.

 

 

 

 

Notti
1