> Les sites archéologiques de Licata - Un itinéraire qui commance par l'âge de bronze jusqu' aux établissements des colonies grecques et romaines. Licata
Les sites archéologiques de Licata - Un itinéraire qui commance par l'âge de bronze jusqu' aux établissements des colonies grecques et romaines.
92027 Licata

 

 

 

L'itinéraire archéologique de Licata  joue un rôle très important en rendant témoignage des traces qui evoque l'histoire de la ville et qui de satisfont la curiosité culturelle des visiteurs à la recherche d'émotions fortes.

Sur la route qui relie la ville de Licata à la plage Mollarella on trouve le Stagnone Pontillo,  un monument pré-hellénique qui remonte à l'âge du fer (XII siècle a. JC). Il est un ancien hypogée d'une taille considérable et avec une structure architectonique particulière. Creuse dans la roc, la voûte est soutenue par trois colonnes qui vont se rétrécit graduellement vers le haut, ce qui donne un charme particulier à tout environnement. Pendant des milliers d'années, le site a été visité par nombreux visiteurs, comme on peut voir par les inscriptions en différentes langues dessinés sur les murs  en différents époques. Il y a des inscriptions phénicie, ibérique, libyen. Même aujourd'hui Stagnone Pontillo degage intérêt et curiosité.

Sur le plus haut sommet de Licata, le Monte Sole que les historiens de appelaient "Eknomos", il y a le “Frourion di Falaride”. Le nom du site se réfère aux ruines d'une fortification hellénistique (murs, maisons, citerne, fours), avec la taille d'un château médiéval, construite dans la première moitié du VI siècle. a.JC, par le tyran d'Agrigente Falaride, pour arrêter  l'expansion de la voisine Gela 

Sur la montagne la plus importante de Licata, Monte Sant’Angelo, on peut visiter les vestiges de la ville grecque. La ville remonte au IV siècle a. JC. Bien que les archéologues ont trouvé des ruines du V siècle a. JC.: une statue de marbre  qui pourrait représenter Déméter et de nombreux fragments de céramique archaïque.

D'inestimable valeur archéologiques est aussi la Nécropole de Monte Petrulla. Il est une très grand nécropole constituée par des grottes artificielles, creusées dans la roc, qui remontent à l'âge du bronze (II millénaire a.JC). Environ une centaine de tombes recouvrent et enrichissent de charme monte Petrulla, situé à environ 8 km au nord de Licata. Le site exerce une grande attraction pour le  touristes grace à sa particulère forme architecturale et la beauté sauvage du paysage et de l'environnement. 

Témoignage archéologiques sont également dans l'agglomération. Ca c'est le cas du  Puits della Grangela. Un travail hydraulique très ancienne, qui remonte à la période pré-hellénique, situé au pied du Monte Sant'Angelo, pas loin de la place principale de Licata. Le Grangela est un puits profonde bâtit sur le roc dans laquelle coulait l'eau qui venait utilisé par les gens de l'époque. Les habitants le considéraient comme un lieu magique et émotionnelle, le protagoniste de nombreux contes fantastiques et mystérieux. 

Dans le entre historique, rue Marconi, on peut admirer la Tholos. Une colonnade haute environ 11 mètres, témoin de la présence des habitant de Micene à Licata, pendant l'âge du fer (1200 a. JC.)

Pour celui qui aime l'archéologie, on vous conseille la visite  au Musée Civique Archeologique de Licata, chez le Cloître du XVIIe siècle de l' abbaye cistercienne “Santa Maria del Soccorso”, communément appelée  Abbaye fondé au XVIe siècle. Conserve et expose beaucoup de ruines de l'âge préhistorique, hellénistique et médiévale.

 


  

 

Ne manquez pas

Visita au Chateau Saint Angelo


Fiche d'information
Prénom: Les sites archéologiques de Licata - Un itinéraire qui commance par l'âge de bronze jusqu' aux établissements des colonies grecques et romaines.
Notti
1