> Favara - Favara
Favara

 

 La ville de Favara est située sur une douce pente près d’une chaîne de collines avec trois pointes. Son nom, d’origine Arabe (Rhoal-Fewwar), signifie « Source d’Eau ou abondance d’Eau ». Dans le temps Fewwar est devenu Fabaria et puis Favara. Le premier témoignage humain remonte à la période qui va du 2400 au 1900 av. J.C. en effet dans une grotte de la Contrée Ticchiara on a retrouvé de la céramique. Le territoire a connu le présence des Grecques (VI-III siècle a.C.) qui, sur le mont Caltafarci, ont bâti une ville fortifiée avec une grande valeur stratégique-militaire. Le territoire a connu aussi la domination musulmane témoignée par la présence de restes dans la contrée des Sarracins. La ville est née successivement: elle s’est dévéloppée autour du Château Médiéval construit au-dessus d’un éperon rocheux. La Famille des Chiaramonte et d’autres familles nobles détermineront la transformation de Favara d’un village agricole à une véritable ville. La place Cavour, nommée d’abord Place du Château, a une forme rectangulaire, elle est entourée par des villas, des églises et des boutiques. A la fin du XVIème siècle, elle atteint sa conformation particulière; pour son amplitude et sa scénographie c’es l’une des place les plus intéressantes de la Sicile. L’église est située dans l’angle Nord-Est de la place Cavour,. Bâtie entre 1705 et 1711 l’église du Rosaire a été déclarée monument national pour ses somptueux stucages en style Baroque, pour son plafond à caissons (cageots) en bois, style remontant au XVIème siècle et pour son primitif sol en Majolique qui nous rappelle le XVIIIème siècle. Parmi toutes les églises de Favara la Cathédrale est, sans doute, la structure la plus monumentale de la ville. Sa construction remonte à la fin du XIXème siècle et son hauteur, y compris la splendide coupole, est de 56 mètres. Son style se rattache au style Renaissance-Lombarde et sur sa façade, en pierre de Syracuse sur un embasement calcaire de Bellême, on peut admirer des mosaïques introduits par des artistes toscans. L’intérieur de l’église, divisé en trois nefs, est très riche en fresques. L’église de la Vierge du Carmel, située dans la Place Garibaldi, remonte au XVIème siècle. Elle est caractérisée par une façade en pierre, inspirée au style baroque tardif, et par son clocher remontant au XVIIIème siècle. Le Château est sans doute l’élément culturel le plus important de la ville. Il a une forme carrée avec ses côtés qui mesurent environ 31 mètres. Le château a été édifié en 1270 par Frédéric II, Empereur du Royaume des deux Siciles. Dans la zone Est de la ville voilà la Contrée Stephan. Située sur une surface la Contrée est très intéressante pour la présence de traces de vie de l’Age du Bronze, datant de la période Romaine-Byzantine à celle des Normands. Elle présente, en outre, une grande Nécropole Paléochrétienne avec plus de cent tombes creusées dans la roche. A l’occasion de la fête de Pâques, les habitants réalisent l’un des plus typiques produits de la pâtisserie locale. C’est une tradition qui se transmet dans les siècles de génération en génération. L’agneau est composé d’amandes broyées et farci, à l’intérieur, d’une pâte de pistache: le tout est adouci d’une quantité pareille de sucre. L’agneau de Pâques est considéré et reconnu dans le monde entier comme un vrai chef-d’oeuvre de l’ art culinaire pour son goût, sa forme particulière et ses couleurs vivaces. Le 19 Mars c’est la fête de Saint Joseph mais, pour permettre à de milliers d’émigrés de participer à la manifestation religieuse le saint est honoré et fêté à la fin du mois d’août avec un programme riche et très élaboré. La dévotion au patriarche est profondément ressentie par tous les habitants. La manifestation est caractérisée par la préparation d’un banquet à l’ honneur du Saint. Ce banquet est offert aux pauvres du village. Le moment le plus populaire de la fête est représenté par la préparation du potage «Minestra di San Giuseppe». Les habitants du quartier cuisinent le potage avec des légumes ( haricots, lentilles) et plusieurs variétés de pâtes, en remerciant le Saint pour les grâces accordées. De milliers d La Bibliothèque e fidèles participent aussi aux fonctions religieuses et à la procession de la statue qui est gardée à l’intérieur de l’église du Rosaire. Dans la Place Cavour il y a la Bibliothèque communale. Elle est abritée dans une chambre caractérisée par un portique néoclassique situé sur de fines colonnes et par une voûte rafraîchies. La Bibliothèque offre aux lecteurs 20.000 volumes. Au deuxième étage du même établissement il y a le Musée qui abrite une prestigieuse collection de minéraux et d’oiseaux empaillés. Dans le centre historique du village, à l’intérieur de la rue Bentivegna il y a les sept Ruelles de la «Farm Cultural Park», caractérisées par la présence de petites maisons et de petits palais d’origine arabe. C’est le premier parc touristique culturel construit en Sicile. La Farm Cultural Park est une galerie d’art contemporain visitée par beaucoup de gens et aussi un lieu de rencontre pour les artistes. 

 

Notti
1